Réaliser un carnet sonore

Tristan Meunier vous explique la prise de sons et la création d’un carnet sonore. Une expérience fascinante !

A travers un atelier pratico-ludique, l’objectif est d’acquérir les bases essentielles de la prise de son et du montage audio pour pouvoir devenir autonome dans la réalisation de créations sonores simples sans s’arracher les cheveux ni se décoller les tympans.

De quoi on va parler ?

La création sonore c’est un peu comme la cuisine, il faut des ingrédients, essayer, rater, recommencer, et il n’y a pas de limite parce que les goûts c’est un peu comme les couleurs et les couleurs c’est un peu comme les sons… Par contre il y a quelques trucs et astuces.

Prise de son : c’est plus facile que de faire ses courses et en plus, c’est plus marrant.

Régler correctement son enregistreur (gain et volume), sinon ça ne marche pas…Positionner au bon endroit son micro en fonction de la source à enregistrer (ambiances, bruitages, voix, déplacement…), sinon le son est pourri…S’organiser un minimum avant de cueillir des sons, sinon il faudra passer des heures à tout ré-écouter et on n’a pas que ça à faire dans la vie malheureusement…

Montage : c’est plus simple que de cuisiner.

Découvrir les outils super accessibles du logiciel de montage, sinon on se décourage face à tous les boutons bizarres, on cligne des yeux trop souvent et ça pique, et surtout, on n’a pas besoin de grand-chose au final : concrètement on va sélectionner des morceaux d’enregistrement, les découper, les déplacer, les superposer…

Mixage dans le blender: hâcher gros doigts ou finement ?

J’entends rien, c’est trop fort ! On va gérer les équilibres entre les volumes des morceaux sélectionnés et les différentes pistes. Soigner ses transitions pour jouer avec les oreilles : on va créer différents types d’enchaînements (fondu en douceur ou coupe nette qui fait sursauter mémé).

Si on a deux oreilles, c’est parce qu’on n’écoute pas la vie en mono… On va pouvoir spatialiser le son : créer de la profondeur et du déplacement avec la stéréo et les panoramiques et utiliser la mono quand il le faut.

Pffff le son est pourri…. On va essayer de nettoyer un peu les sons avec quelques notions d’équalisation (et c’est plus facile à régler qu’un auto-radio). On pourra s’essayer à quelques effets créatifs amusants si vous souhaitez partir dans l’expérimental.

Et puis une fois qu’on sera contents de notre recette, on va pouvoir la partager (exporter le montage final, l’héberger sur internet et devenir riches et célèbres en créant des podcasts pour des millions d’auditeurs).

Comment on va faire ?

On va voir ça ensemble en fonction de vos envies. On pourra partir sur un projet collectif ou des créations plus personnelles, et même les deux en fait…. On va alterner les moments de prises de sons et les moments de montage, les courses et la cuisine… On va se promener, rencontrer des gens, réfléchir, se concentrer, rigoler, imaginer et observer pour tenter de recréer le monde avec ses oreilles…

En savoir plus sur Tristan Meunier : cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *