18/03 – AINSI VA LE VIT

VENDREDI 18 MARS : 20h

AINSI VA LE VIT

Lecture Érotique (interdit – 16 ans ) : « AINSI VA LE VIT  »

Mise en bouche : Marie Birot, Thomas Billaudelle et Alexis Campos…Voyeur: Nicolas Givran …

 

ainsa va

 

Une sélection amoureuse de textes issus de la littérature libertine et érotique. Lecture scénique réservée aux adultes de 16 ans et +

Manuel de civilité pour les petites filles / Pierre Louÿs 
Sur le ton détaché des manuels de civilité en vogue au début du siècle, Pierre Louÿs fait voler en éclats l’hypocrisie bourgeoise qu’il abhorrait et nous montre que « tout est permis pourvu qu’on respecte les usages et qu’on y mette les formes ».

La Nuit Merveilleuse / Vivant Denon 
Publié clandestinement en 1794 et en 1800, La Nuit Merveilleuse ou Le Nec plus ultra du plaisir est attribué à Dominique Vivant Denon. Diplomate, homme de cour, écrivain léger, ironique, fantasque, l’auteur nous laisse ici un miroir fidèle des jeux amoureux que les écrivains du XVIIIè siècle ont su décrire avec tant d’élégance.

Femmes, Hombres / Verlaine 
Femmes et Hombres ont été composés en 1889 et 1891. Publié d’abord sous le titre D’Aulcunes et sous pseudonyme, Femmes fut saisi par la police ; Hombres paraît seulement en 1903, après la mort de Verlaine, avec la mention : « Imprimé sous le manteau et ne se vend nulle part ». Longtemps mis à l’index, les poèmes qui composent ce recueil sont d’une sensualité extrême, empreinte d’élégante luxure.

La Nouvelle Justine / Sade 
Les quatre volumes de La Nouvelle Justine, publiés durant l’été 1799, annonçaient une suite de six volumes, parue quelques mois plus tard, l’Histoire de Juliette, sa sœur, ou les Prospérités du vice. L’anonymat et l’antidatation n’ont pas été des mesures de prudence suffisantes pour éviter à Sade une levée de boucliers dans la presse et une arrestation administrative qui se révèle définitive : l’écrivain meurt à l’hospice de Charenton le 2 décembre 1814.

Les Rouilles encagées / Benjamin Péret 
Les Couilles enragées demeure le seul livre délibérément pornographique de Benjamin Péret, cet « esprit d’une liberté inaltérable, que n’a cessé de cautionner une vie singulièrement pure de concessions », comme le saluaient entre autres, ses amis André Breton et Marcel Duchamp. Péret aimait l’amour, la poésie et la liberté, et s’il est un texte qui mérite d’être qualifié de LIBRE, c’est bien ce conte blasphématoire et endiablé.

Le courrier extraordinaire des fouteurs ecclésiastiques / Auteur anonyme 
Publiée en 1790 et réimprimé en 1872, cette pièce révolutionnaire est une rareté. Considérée comme l’une des plus curieuses et des plus « effrontées » de l’époque, cette foucade attribuée à Machault, évêque d’Amiens, est une promenade bourgeoise et populaire où l’enthousiasme révolutionnaire de l’auteur n’est pas loin d’être communicatif.

Douze aventures érotiques du bossu Mayeux / Auteur anonyme 
Ce récit des aventures érotiques d’un bossu vigoureux et salace fut un des grands succès de librairie dans la France de Louis-Philippe. Publié anonymement en 1832, cette œuvre est attribuée à l’écrivain-chansonnier-poète Émile Debraux. Cette cavalcade panoramique du « baiseur de fond » constitue un document sociologique et linguistique de tout premier ordre.