18/04 – Samedi au festival du film militant

Samedi 18 avril 2020

15h : Cargos, la face cachée du fret de Denis Delestrac – 60mn – Carte blanche à Amnesty International

Environ 90% de ce que nous consommons transitent sur les quelque 60 000 vaisseaux qui sillonnent sans relâche les mers du globe. C’est dire notre dépendance et l’importance du frêt maritime, tentaculaire réseau d’artères maritimes qui structure la mondialisation. Mais celle-ci n’est rendue possible que parce qu’une armada de cargos voguent à son service. Ces dizaines de  milliers de bateaux gros comme des buildings sillonnent les mers et les océans sans relâche afin de faire fonctionner notre système économique. Une activité phénoménale ! Il est vrai que le système semble tombé sur la tête… Ici, du poulet américain est découpé et mis sous vide en Chine. Là, du whisky écossais embouteillé en Australie revient à la case départ, avant d’être distribué dans le monde entier…
Et si peu de monde en a vraiment conscience, c’est que ces autoroutes tracées dans l’immensité des mers échappent aux regards.

Film suivi d’un débat avec l’association Greenpeace


16h30 : Zanaka Tany – Aux enfants de la terre de et avec le réalisateur Alexandre Poulteau 86mn Version sous-titrée

À Madagascar, des hommes et des femmes s’interrogent et se lèvent pour combattre le fatalisme et la résignation au sein des leurs. Ils veulent puiser dans la culture ancestrale du pays pour renouer avec des formes de solidarité perdues. Dans leurs sillages, des communautés rurales se mobilisent pour améliorer leur quotidien. Elles se réunissent et cherchent des solutions aux problèmes qui les affectent : extrême pauvreté, absence d’Etat-Providence dans le domaine de la santé, de l’éducation, etc.
La mobilisation collective, avant même de se confronter à des obstacles et pressions extérieures, doit pouvoir émerger. Il faut s’écouter, se faire confiance, s’unifier. Comment « fonctionne » une communauté ? Comment ces communautés peuvent-elle atteindre leurs buts ?

Film suivi d’un débat avec le réalisateur Alexandre Poulteau


18h30 : Il suffira d’un gilet d’Aurélien Blondeau et Valério Maggi – 52mn

Un parcours à travers quelques endroits emblématiques du mouvement des gilets jaunes : une maison du peuple, quelques ronds-points, de Rennes à Saint-Nazaire en passant par les Champs-Elysées. Des endroits où on se rassemble pour partager ses colères, en comprendre les sources et pour enfin reconstruire ce lien jusqu’alors invisible.

Film suivi d’un débat avec des gilets jaunes


18h30 : film jeune public / Wardi de Mats Grorud – 1h27

Beyrouth, Liban. Wardi, une jeune Palestinienne, vit avec toute sa famille dans le camp de réfugiés. Sidi, son arrière-grand-père lui confie la clé de son ancienne maison en Galilée, Wardi craint qu’il ait perdu l’espoir d’y retourner un jour.


20H30 : Résistantes de et avec Fatima Sissani76mn

Eveline, Zoulikha, Alice. C’est le regard croisé de trois femmes engagées au côté du FLN sur la colonisation et la guerre d’indépendance algérienne. Elles connaîtront la clandestinité, la prison, la torture, l’hôpital psychiatrique. C’est au crépuscule de leur vie qu’elles choisissent de témoigner, après des décennies de silence. Avec clarté et pudeur, elles racontent l’Algérie coloniale, la ségrégation, le racisme, l’antisémitisme, la prison, la torture, les solidarités, la liberté et aussi la nature qui ressource, les paysages qui apaisent, la musique et la poésie qui permettent l’échappée …

Film suivi d’un débat avec la réalisatrice Fatima Sissani


TARIFS DU FESTIVAL DU FILM MILITANT vendredi 17 avril – Soirée d’ouverture : Tarif unique avec 2 films : 10€. Samedi 18 et dimanche 19 avril : 6€ le film ou 5€ le film à partir de 3 films réservés.

Pour réserver un ou des films au festival : cliquez-ici !

Les invités du festival du film militant : cliquez ici

Programme du Vendredi 17 avril : cliquez- ici

Programme du Dimanche 19 avril : cliquez-ici